Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
simonpierre
Description du blog :

Catégorie :
Blog Medias
Date de création :
26.11.2010
Dernière mise à jour :
26.12.2013

RSS

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or simonpierre
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· LA CARTE POSTALE DE VILLE DE KINSHASA/RDC
· le défis à rélever:"LA DECENTRALISATION EN RDC"
· QUI NOUS ONT DIRIGES JUSQUE LA? (RDC)
· la femme congolaise et ses valeurs.
· LA CULTURE MUSICALE DE MON PAYS (RDC)

· La Démocratie en Afrique noire, un mythe ou une réalité?
· EVOLUTION DE NOS PROVINCES - RDC (1ère partie)
· LA FIN DU MONDE EST PROCHE, SEISME AU JAPON
· LE MODE D'ACCOUTREMENT KINOIS
· Pourquoi des cartes au réfugiés congolais?
· LE GOUVERNEMENT MATATA PONYO
· parlons en "journée mondiale de la femme"
· J'APPUIE LA FEMME AUX SCRUTINS DE 2011
· TEMPS POUR CONVAINCRE
· UN VENT NOUVEAU EN AFRIQUE

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· rdcmar
· la loi d'attraction
· yahoo
· simonbumbay
· lesmediasducitoyen
· facebook
· google


Statistiques 19 articles


Thèmes

vie société belle création chez histoire enfants nature fleurs animaux cadre carte jardin créations congo créations

Derniers commentaires

seule la litterature ne suffit pas pour nous faire plus de visibilité de notre chere capital kin, il serait im
Par amisi roger, le 03.02.2014

merci pour l'histoire de la musique de la rdc.néantmoin s,au lieu des generations, appelons courants ou ecoles
Par fabrice likuo, le 27.09.2013

pourquoi a l'arriver de joseph kabila plusierres guerres ce sont presentees alors que avant son arriver il y a
Par safari munganga er, le 20.09.2013

jules il serai mieux de nous donner la répartition géographique de district et leurs différentes communes pou
Par Anonyme, le 24.07.2013

moi mr le benzene nico suis kinois j'aime kinshasa et j'aime aussi tous les kinois et surtout ceux qui cherche
Par lumbelelu, le 08.07.2013

Voir plus

RSS
Recherche

LA CARTE POSTALE DE VILLE DE KINSHASA/RDC

LA CARTE POSTALE DE VILLE DE KINSHASA/RDC

Publié le 03/06/2011 à 18:22 par simonpierre Tags : société belle création chez histoire enfants nature fleurs animaux cadre carte jardin créations congo
LA CARTE POSTALE DE VILLE DE KINSHASA/RDC

 

CARTE POSTALE DE KINSHASA

 

KINSHASA, ancienne Léopoldville jusqu’en 1966, est la capitale et la plus grande ville de la République Démocratique du Congo (RDC). Elle a à la fois le statut administratif de ville et de province.

Située sur la rive gauche du Fleuve Congo au niveau du Pool Malebo, elle fait face à la ville de Brazzaville, la capitale de la République du Congo, située de l’autre côté du Fleuve Congo. Elle est la ville la plus peuplée du pays avec une population de 10 millions d’habitants. Elle est également la plus grande ville d’Afrique sub-saharienne et la deuxième agglomération d’Afrique sub-saharienne derrière celle de Lagos (Nigeria).

Bâtie sur le Fleuve Congo, Kinshasa forme une entité administrative à statut particulier et joue le rôle de centre administratif, économique et culturel de la République Démocratique du Congo. Elle s’étend sur plus de 30 km de l’Est à  l’Ouest et sur plus de 15 Km du Nord au Sud. Les limites de la région de Kinshasa sont le Bandundu au Nord et à l’Est, le Bas – Congo, au sud et à l’Ouest, la République du Congo dont elle est séparée par le Fleuve Congo. L’altitude moyenne de la ville est de 300 m. Une partie importante de la superficie de la région de Kinshasa est rurale, couverte d’une savane herbeuse parsemée d’arbustes. La population vivant en zone rurale représente un peu moins de 10%.

HISTOIRE DE KINSHASA

En 1881, Stanley fonda un poste qu’il baptisa Léopoldville en l'honneur de son Commettant, le Roi des Belges, Léopold II. Il avait choisi l’endroit où le Congo, devenait navigable en direction de l’amont. Le site était donc favorable, d’autant plus qu’il était spacieux et facile à défendre (on avait recensé 66 villages antérieurs à Stanley sur le site occupé par la ville actuelle avec une population totale estimée à 30.000 habitants). Le hameau de Kinshasa, auquel la capitale doit son nom actuel, se dressait là où aujourd’hui se trouve le quartier des affaires. En 1998 Léopoldville fut reliée par le rail à Matadi. Son importance économique en fut accrue et pourtant, en 1910, on y dénombrait à peine 10.000 habitants. En 1929, elle hérita de la fonction de Centre Administratif assumée jusque là par Boma. Kinshasa ne devint juridiquement une ville qu’en 1941 ; depuis 1923, elle était seulement un district urbain. La loi du 5 janvier 1975 en fit la huitième Région de la République, avec la création des nouveaux organes administratifs. En 1945, la capitale du Congo – Belge abritait 100.000 personnes. A l’indépendance, en 1960, Léopoldville comptait 400.000 âmes, ce qui en faisait la plus grosse agglomération d’Afrique Centrale. Quinze ans plus tard, après que la ville ait reçu le nom de Kinshasa en 1966, sa population avait déjà franchi le cap de 2 millions et, en 1996, selon certaines estimations, les 4 millions seraient atteints. Kinshasa est l’une des grandes métropoles du continent africain.

La ville impose d’abord une incroyable diversité. Elle possède cependant une unité passionnante à chercher et ne révèle qu’à celui qui a longuement parcouru ses rues, conversé avec ses habitants et suivi les créations sous toutes ses formes. La diversité provient d’abord de ses quartiers, dont les caractéristiques sont extrêmement divergentes.

GEOGRAPHIE DE KINSHASA

La ville de Kinshasa s’est développée entre le promontoire de Gombe, formant le Pool Malebo, et abritant par ailleurs la Baie de Ngaliema avant les chutes Livingstone, et les collines au sud situées parfois à proximité du fleuve (Mont Ngaliema à l’Ouest), jusqu’à une quinzaine de kilomètres au sud du pool Malebo (Mont Mangengenge à l’Est).

La vaste plaine ainsi délimité abrite l’essentiel de la ville de Kinshasa. Celle – ci s’étend chaque jour davantage vers les collines à l’Ouest et au Sud, et gagne dorénavant à l’Est les environs de l’aéroport international de N’djili dans la Commune de N’sele et le bassin de la rivière éponyme. Quelques hauteurs (Gombe, bandalungwa) sont drainées par les rivières parcourant la plaine. Au Sud du Pool Malebo, une importante zone de marécage réduit la superficie habitable des communes de Limete et Masina.

Kinshasa traverse la saison des pluies entre octobre et mai. Les tornades de pluies, d’une rare violence, durent quelques heures, puis le ciel s’éclaircit, et le soleil devient brulant. La luminosité n’est jamais aussi belle qu’après une pluie, l’air, lavé de toutes les poussières, a une transparence exceptionnelle. Les températures sont élevées et l’humidité ambiante crée une atmosphère  lourde, parfois étouffante. La saison sèche, de juin à septembre se caractérise par l’absence de pluies, des températures plus fraiches et un ciel couvert.

VOIES ROUTIERES

L’artère principale de la ville est le Boulevard du 30 juin, reliant Kintambo, première implantation européenne de la ville, et la Commune de Kinshasa, actuel quartier des affaires situé à 5 kilomètres vers l’Est. De Kintambo, une route monte rapidement les collines de la Commune de Ngaliema vers le sud puis l’Ouest en direction de la Province du Bas – Congo, où elle prend le nom de route de Matadi. De la Commune de Kinshasa, une route se dirige vers le Sud – Est, sous le nom de Boulevard Lumumba puis vers l’Est en direction du Kwango et du centre pays en passant par les Communes de N’sele et Maluku.

Deux artères importantes permettent de relier ces deux voies de sortie de la ville : ce sont les avenues Pierre Mulele, partant du Boulevard du 30 juin et rejoignant la route Matadi au niveau de Ngaliema, et l’avenue de l’Université, partant de Limete, passant par le Mont Amba, l’université de Kinshasa et Mont Ngafula pour rejoindre la route de Matadi à la limite Sud de la ville ainsi former une rocade informelle.

CHEMIN DE FER

La ligne de chemin de fer Matadi – Kinshasa arrive dans la capitale en ayant emprunté le cours de la rivière N’djili, et plus en amont celui de la Lukaya, contournant ainsi par l’Est et le Sud la ville historique pour arriver à la Gare centrale de Kinshasa dans la Commune de la Gombe. Une déserte ancienne permet également de rejoindre Kintambo, qui était également prolongée (la voie est désaffectée) au-delà de la baie de Ngaliema. De la gare centrale part aussi vers le Sud – Est une voie vers l’Aéroport international de N’djili.

 

STRUCTURE DE LA VILLE

Au Nord du Boulevard du 30 juin, les quartiers résidentiels de la Gombe bordant le Fleuve sont structurés par de larges avenues arborés. Au sud du Boulevard du 30 juin commence la Cité ou partie populaire de la ville, avec sa structure en damier caractéristique de ville récentes, ce, jusqu’à ce que les collines empêchent une telle limite de la construction des nouveaux quartiers dans les années 1940 (Kalamu, Kasa – Vubu). Celle–ci est occupée par quelques unes des grandes infrastructures de la ville, d’Ouest en Est : le Camp Militaire Kokolo, le Palais du Peuple, le Stade des Martyrs, le Stade Tata Raphaël, l’Aéroport de Ndolo.

PROVINCE DE KINSHASA

La province de Kinshasa, d’une superficie de 9.965 Km², occupe une zone plus importante  que la seule ville. En effet, la zone urbaine n’occupe que la partie Ouest de la Province, le Sud des Communes de la zone des collines restant par endroit rural, et les communes orientales de la Province, N’sele et Maluku, étant elles en tout ou partie rurales. Maluku occupe à elle  seule 79% du territoire de la Province. La seule voie carrossable est la route qui quitte Kinshasa vers l’est en direction du Kwango, avec un embranchement vers le Nord pour rejoindre la localité de Maluku à l’entrée du Pool Malebo.

La ville de Kinshasa est divisée en quatre districts et vingt-quatre Communes :

DISTRICT DE LA FUNA :

- Bandalungwa

- Bumbu

- Kalamu

- Kasa – Vubu

- Makala

- Ngiri – Ngiri

- Selembao

DISTRICT DE LA LUKUNGA

- Barumbu

- Gombe

- Kinshasa

- Kintambo

- Lingwala

- Mont – Ngafula

- Ngaliema

DISTRICT DU MONT AMBA

- Kinsenso

- Lemba

- Limete

- Matete

- Ngaba

DISTRICT DE LA TSHANGU

- Kimbanseke

- Maluku

- Masina

- N’djili

- N’sele

ATTRACTIONS TOURISTIQUES

Les chutes de la Lukunga (sanctuaire des bonobos) à environ cinquante minutes du centre ville à gauche du panneau indicateur de l’Université de Kinshasa par la route de Matadi. Une route étroite conduit jusqu’aux petites chutes de la Lukuya caractérisées aussi par une belle plage de sable fin. Baignade au bord du Lac appelé « Sanctuaire des Bonobos » parce qu’il est la nouvelle réserve de cette espèce rare d’animaux. Le jardin zoologique, beau site attrayant pour enfants, parents, visiteurs est maintenu par une équipe de bénévoles qui s’occupent des animaux provenant de toutes les forêts de la RDC. Le Jardin Botanique est un merveilleux cadre naturel des fleurs et des plantes fréquentes du pays. La promenade y est surtout très agréable. Il y est prévu également un service de restauration. Le domaine de chasse de Bombo Lumene, le Musée national, les symphonies naturelles, le parc de la N’sele, la place des artistes, les ateliers Liyolo, l’académie des beaux Arts, la place de la gare, le village des pêcheurs de Kinkole, le parc du Mont – Ngaliema, le marché des artistes, la ferme Mona cercle Naya, Elaesis – Aerwa offrent aux visiteurs des belles opportunités touristiques, le Boulevard triomphal devant le Palais du peuple y compris. Au dépassement de N’sele, en continuant sur la même route, on se dirige vers la Commune de Maluku où, à gauche, une pancarte indique la ferme de Kimpoko. Une vue magnifique sur les étangs et le fleuve, une végétation luxuriante, sont autant d’atouts qui attirent les amoureux de la nature à visiter ces lieux.

De grandes paillottes bien aérées servent de cadre à tous ceux qui dégustent les poulets grillés, les brochettes, les poissons frais etc. en revenant, sur la route principale, à 5 Km de la ferme, un autre chemin de terre conduit au petit paradis. Là, en bordure de ce magnifique fleuve aux allures d’océans, la dégustation des plats congolais, européens, est toujours au rendez-  vous. Jouer à la pétanque, au volley – ball ou basket, fait également partie des activités de ce site.

HEBERGEMENT (INFRASTRUCTURES HOTELERIES)

Les statistiques officielles et disponibles, à ce jour, indiquent que la ville de Kinshasa compte 308 hôtels homologués et classés dont la capacité totale d’accueil est de 4.733 chambres. Leur ventilation se présente comme suit :

· 219 hôtels sans étoiles avec 2.560 chambres,

· 50 hôtels d’une étoile avec 722 chambres ;

· 23 hôtels de deux étoiles avec 443 chambres ;

· 14 hôtels de trois étoiles avec 249 chambres ;

· 2 hôtels de cinq étoiles avec 614 chambres.

 

Au total, on compte 308 hôtels qui offrent 4.733 chambres aux touristes en visite à Kinshasa. Les deux hôtels de cinq étoiles, à savoir le Grand Hôtel  Kinshasa et l’Hôtel 6 Memling sont tous les deux situés dans la commune de la Gombe. Le premier est localisé au croisement des avenues Batetela et Tshatshi à proximité de plusieurs institutions gouvernementales et diplomatiques établies dans la ville. Le second est situé sur l’avenue de la République du Tchad, en diagonale de la société de communication AIRTEL. Toujours dans la commune de la Gombe, on enregistre d’autres entreprises hôtelières de haut standing. C’est le cas de l’hôtel Venus situé sur l’avenue de la Gombe. Les hôtels restants sont disséminés à travers les 24 communes que compte la ville, principalement dans celle de Kalamu, Kasa-Vubu, Limete, Bandalungwa, Ngaliema etc.

RESTAURANTS

La plupart de grands hôtels de la ville de Kinshasa dispose d’un service de restauration digne de ce nom. C’est le cas du restaurant Mangoustant de l’hôtel Memling et « Etoile » du Grand Hôtel Kinshasa qui sont  classés dans la catégorie des restaurants à quatre fourchettes. Dans les autres communes, existent également les restaurants de grande renommée. Mais les mets typiquement congolais sont professionnellement servis dans trois restaurants dont la réputation a atteint son apogée. Il s’agit des restaurants INZIA et Super Aubaine dans la commune de la Gombe et chez maman Colonel dans celle de Bandalungwa.

LANGUES

La population kinoise s’exprime généralement en lingala à côté du français qui est la langue officielle, bien que l’on compte près de 250 dialectes qui appartiennent, soit au groupe des langues soudanaises, soit à celui des langues bantoues. Quatre de ces langues ont été retenues comme langues vernaculaires. Il s’agit de Kikongo, Lingala, Tshiluba et Swahili. Somme toute, le lingala demeure la langue locale et incontournable pour tous les Kinois.

La ville de Kinshasa est dirigée par le Gouverneur de province, André Kimbuta Yango, secondé par le Vice - gouverneur Clément Bafiba.

:: Les commentaires des internautes ::

simonpierre le 03/06/2011
J4AIME BIEN CET ARTICLE MAIS JE CHERCHE DES PHOTOS ILLUSTRATIVES


http://simonpierre.centerblog.net


Anonyme le 05/01/2012
Un peu d'image pour agrémenter tes dires ce serait mieux !


gisele le 05/07/2012
lorsqu'on nous ecris carte de la ville de kinshasa ,mais en le parcourant nous ne voyons pas cette carte merci de mettre la photo illustrative de la ville de kinshasa


kgb le 31/03/2013
CONGO kinshasa notre beau pays!!! Nous t'aimons


kgb le 31/03/2013
juste un peu d'image pour pouvoir argumenter ce texte qui nous dit presque tout concernant notre beau pays... merci!


phil tundwa le 07/05/2013
Moi au contraire,en plus des tous les commentaires precedents je vs demande de passer vite a une mise a jour de la carte postale de la ville,il ya une infrastructure hoteliere imposante qui a ete renovee mais pas citee ici ,l'hotel du fleuve svp mise a jour phil tundwa
http://www.google.com.centerblog.net


lumbelelu le 08/07/2013
moi mr le benzene nico suis kinois j'aime Kinshasa et j'aime aussi tous les kinois et surtout ceux qui cherche a comprendre ça capitale qui est Kinshasa càd ceux qui font des recherche. mbote na bana kin yionso ,eza bongo botikala malamu.


Anonyme le 24/07/2013
Jules
Il serai mieux de nous donner la répartition géographique de District et leurs différentes communes pour nous permettre de bien connaitre notre capitale.Entant que Fils de ce Pays, beaucoup de chose nous échappent par rapport à cette situation. Merci


amisi roger le 03/02/2014
Seule la litterature ne suffit pas pour nous faire plus de visibilité de notre chere capital kin, il serait important de nous faire une cartographie de la cap